L’excitation des vacances

Je suis maman au foyer, on pourrait penser que je suis en vacances toutes l’année (ah ah) ou dans une moindre mesure que le mot « vacances » n’a plus vraiment de sens. Et pourtant ….

Lire la suite »

Publicités

Changement de rythme

Coucou par ici !

Il faut que je vous raconte ce qu’il se passe en ce moment dans notre petite vie de famille et qui a quelques conséquences par ici.


Voilà presque 15 jours désormais que Coquillette a décidé de changer de rythme. Il faut dire qu’elle avait le même depuis ses 6 mois.

10 mois donc, d’un petit train train plutôt régulier. Coquillette n’a jamais été une grande dormeuse mais son rythme de croisière nous convenait plutôt bien.

Un réveil assez tardif au alentour de 9h30. Une sieste vers 14h jusqu’à 17h la plupart du temps et un coucher un peu tardif aussi mais qui allait bien avec notre quotidien, au alentour de 21h30.

Et puis un changement qui m’a semblé bien brutal ! Depuis 15 jours, Coquillette ne veut plus faire de sieste. Âgée de 16 mois, je me suis un peu révoltée contre cette nouveauté qui faut bien le dire m’a mit complètement ko.

La sieste c’est mon moment à moi. Elle dort avec moi mais pendant ce temps je pouvais venir ici, alimenter mon blog, lire celui des copines, publier une photo sur Instagram. Ou encore, regarder une série, lire un peu. Bref, mon moment off de la journée.

Pas si facile d’y renoncer.

Source Pixabay

Et puis j’ai soufflé un coup et remonté un peu le temps pour analyser la situation.

J’avais déjà remarqué que l’heure du coucher se faisait de plus en plus tardivement. Cela faisait bien 2 semaines déjà que les 22h voir 23h était bien passé quand Coquillette se laissait enfin aller au sommeil.

Le soir a toujours été un moment partagé avec mon mari. Il nous a fallu nous adapter mais nous n’étions pas ravi de ses veillées à rallonge. Pourtant le rituel du soir n’avait pas changé.

Après le bain un jour sur 2, le pyjama, une histoire, une petite musique et la tétée magique. En temps normal, cela suffisait mais dernièrement, sitôt la tétée terminée Coquillette se redressait dans le lit et c’était le début d’une longue, longue, longue soirée à essayer de l’endormir. Et comme on n’a pas le droit de les assommer pour les faire dormir il nous a bien fallu faire preuve de patience.

Et puis après un week-end passé chez ses papys et mamies, l’heure du coucher est redevenue décente mais en contrepartie la sieste a tout bonnement disparut…

Elle n’a pas disparu d’un coup mais petit à petit. Il y a eu quelques loupés par ci par là, puis la sieste a sauté un jour sur deux pour finalement disparaître depuis 15 très longs jours….

En revanche, Coquillette nous fait de grosses nuits. Endormie vers 21h, elle se réveille facilement vers 10h le lendemain, il lui ait même arrivé de dormir jusqu’à 11h (je ne compte pas les réveils nocturnes là dedans qui sont encore assez réguliers)

Je ne sais pas trop quoi penser de tout ça. D’un côté il me semble que Coquillette n’a pas son quota de sommeil au vu de son âge mais de l’autre, elle est plutôt en forme. Elle passe la journée sans trop de soucis. Et s’endort rapidement le soir. Enfin … presque à chaque fois, ça lui arrive aussi d’être fatiguée, irritable, de ne pas vouloir quitter les bras et de faire de grosses crises de colère quand elle est contrariée… manque de sommeil, début de l’affirmation de soi, je ne saurais pas le dire.

On va donc l’observer un peu, voir si son changement de rythme est dû à la chaleur ou aux dents qui ne cessent de l’enquiquiner ou alors si c’est son nouveau rythme de croisière auquel cas il nous faudra bien nous y habituer.

Source Pixabay

Ce changement de rythme a bien sûr quelques conséquences, que ce soit dans notre quotidien ou encore par ici, je ne peux plus profiter de la sieste pour venir papoter sur mon blog, moi qui avais réussi à être presque régulièrement au bout d’un an de blog, je n’y arrive plus. Il va nous falloir un peu de temps pour apprivoiser ce changement.

Je compte toujours écrire dès que j’en trouverais le temps mais je ne serais sans doute plus très régulière.

A très bientôt (j’espère)

Mellylovy

Juin {2018}

 

Le mois de juin est terminé, la chaleur a l’air de s’être installée pour de bon, l’été nous ouvre les bras et ici on en profite déjà.

Le mois de juin c’était :

De gros orages, plein d’orages et des températures en dents de scie à ne plus savoir comment s’habiller.

C’était aussi 2 chouettes anniversaires : celui de mon papa et celui de mon filleul.

C’était encore des piques niques avec papa pendant sa pause déjeuné.

Des travaux dans le jardin. Les gravats du mur que nous avons cassé dans la maison sont enfin partis à la décharge et notre jardin en est bien plus joli.

C’etait l’occasion d’installer les lapinoux dehors pour leur plus grand bonheur.

C’est aussi l’achat/surprise de papa pour Coquillette avec une chouette pataugeoire et des parties de trempettes remplie d’éclats de rire.

Le mois de juin c’était aussi la fête des pères et l’occasion de dire un grand merci à mon mari pour le papa formidable qu’il est.

Et puis après la coupure d’électricité du mois dernier, cette fois c’est l’eau qui nous a joué des tours avec une fuite dans l’allée. Heureusement plus de peur que de dégâts et tout est très vite rentré dans l’ordre.

Juin sur le blog

Au mois de juin j’ai partagé avec vous :

* mes interrogations sur le cododo

* le tag de to be my mummy : maman mais pas que

* l’évolution de Coquillette quand elle avait 12 mois

* mes idées pour la fête des pères


Au revoir mois plein de contradictions entre tes orages, tes nuits fraîches et tes après midi caniculaires ! Bienvenue mois de juillet ! Un joli mois qui s’annonce déjà bien rempli 😊

Info blog : n’hésitez pas vous abonner en bas de cette page si ce n’est pas déjà fait. Vous pouvez aussi me retrouver sur Instagram @mellylovy et sur Hellocoton

A bientôt

Mellylovy

Fêtes des pères

Bien que commerciales, je ne peux m’empêcher d’aimer toutes ces fêtes qui illuminent le quotidien.

Certes, Coquillette est encore trop petite (15 mois) pour célébrer son papa et comme elle ne va ni à la crèche, ni chez la nounou, je me suis faite un devoir de choyer mon mari pour le remercier d’être un si chouette papa.

Lire la suite »

En mai fait ce qu’il te plait

 

Le mois de mai est un mois que j’affectionne tout particulièrement, déjà parce qu’il y a l’anniversaire de mon mari et puis parce que la nature reprend enfin ces droits sur l’hiver. Il y a les cerises, les champs de coquelicots, les températures qui montent, les oiseaux qui chantent de jours comme de nuits, les fleurs qui envahissent le jardin ! Ça sent bon l’été !

Lire la suite »