S’équiper pour allaiter

Lorsqu’on choisi d’allaiter on s’imagine qu’on n’aura besoin de rien ou de pas grand chose.
Et c’est vrai, ça ne demande pas de gros investissements. Cela dit, quelques petites choses peuvent se révéler bien utile pour allaiter dans les meilleures conditions.
Je vous parle ici de mon expérience, j’imagine que pour d’autres mamans allaitantes les besoins auront été différent où qu’elles n’auront eu besoin de rien de tout cela.
Voilà ce dont moi, j’ai eu et ai encore besoin.

 

Les bouts de seins :

Dès la maternité, j’ai utilisé des bouts de seins. Ils m’avaient été chaudement recommandé et je ne regrette pas de les avoir mis dans ma valise. Je ne pense pas que j’aurais tenu le coup sans eux.
J’ai eu des crevasses dès la première tétée et même si ce n’est pas magique, grâce à eux la douleur était plus supportable et j’avais la sensation que mon bébé prenait mieux le sein, ça me rassurait. Je ne les ai pas utilisé très longtemps, une quinzaine de jours je dirais, mais même pour une utilisation éphémère, ils m’ont semblé indispensables.

La lanoline :

De la lanoline ! Toujours pour ses vilaines crevasses. La lanoline soulage et bébé peut l’ingérer sans problème. Je n’ai pas hésité à m’en tartiner après chaque tétée.
Tout comme pour les bouts de seins, je n’en ai plus eu besoin au bout d’une quinzaine de jours. le temps que mes crevasses disparaissent et que mes seins « se fassent » aux tétées.

De la lingerie adaptée :

Des soutiens-gorge d’allaitement. Vraiment très pratique ! Par contre pendant ma grossesse j’en avais choisi avec des coques qui se sont révélés plutôt inconfortable pour l’allaitement. Depuis j’en ai choisi des plus simple sans coques ni armatures. Je n’en ai que 2. Je ne voulais pas trop investir en ne sachant pas si mon allaitement durerait longtemps ou pas. Aujourd’hui, après 4 mois d’allaitement, un petit troisième ne serait pas du luxe.
 

Des tenues de nuit spéciale allaitement :

J’avais déjà prévu un pyjama d’allaitement pour la maternité. Je m’étais dit que ça serait plus pratique pour donner le sein plus discrètement.
Il faut savoir que je suis quelqu’un de très pudique. L’idée d’être seins nus très souvent à la maternité pour répondre à la demande de ma toute petite en sachant que n’importe qui pouvait entrer à n’importe quel moment, m’angoissais beaucoup. Le pyjama ou la chemise de nuit conçu pour allaiter m’a vraiment rendu service. Je les utilise encore aujourd’hui. Je les trouve toujours aussi pratique pour donner le sein la nuit.
Adepte du cododo, je n’ai qu’à défaire quelques pressions pour nourrir mon bébé et les refermer quand j’ai terminé.

Des tenues d’allaitement :

Toujours dans l’optique de rester le plus discrète possible, j’ai très vite chercher des tenues pour allaiter. Je trouve que ce n’est vraiment pas simple de trouver son bonheur en magasin, c’est même presque impossible si on ne veut pas dépenser des fortunes pour des vêtements qu’on ne portera finalement pas si longtemps que ça (un peu comme les vêtements de grossesse).
J’ai fini par trouvé mon bonheur sur le site « lebonprix », il n’y a pas énormément de choix mais les prix sont raisonnables et les vêtements plutôt jolis, confortables et surtout pratique.

 

La cape d’allaitement :

 Et pour finir, j’ai acheté, il y a peu, une cape d’allaitement.
Parce qu’il y avait rien à faire, autant dans les lieux public où je ne connaissais pas les gens, ça ne me dérangeait pas qu’un bout de sein dépasse, autant en famille où avec des amis, j’étais vraiment mal à l’aise et je partais souvent m’isoler.
Mais au bout d’un moment j’en ai eu marre de partir au milieu des repas où pendant une discussion et c’est lors d’une soirée chez des amis où j’étais peinée de devoir m’absenter que j’ai testé d’attacher un lange autour de mon cou pour me couvrir et couvrir bébé.
C’était pas mal du tout mais je me suis sentie frustrée de ne pas pouvoir voir ma petite puce. Le lendemain j’ai commandé ma cape ! Ce n’est pas très sexy et ça ressemble à un tablier de cuisine mais c’est vraiment très pratique. Depuis que je l’ai je ne m’isole plus pour allaiter et ma vie sociale ne pâtie plus de mes absences réguliers pour allaiter.
Je pense avoir fait le tour de ce qui m’a été où m’est toujours utile. Il y a aussi le tire-lait mais ça mérite un article à lui tout seul tellement c’est objet m’a fait galérer.
J’espère avoir pu vous être utile.
A bientôt

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s