Conseils pour les futures mamans

Comme je l’expliquais ici, une amie proche dans mon entourage est sur le point de devenir maman et elle m’a demandé des conseils et des astuces.

Et c’est avec grand plaisir que j’ai fouillé dans ma mémoire à la recherche des meilleurs conseils que l’on m’avait donné mais aussi ceux que j’aurais aimé avoir.

Je sais qu’on trouve énormément d’articles sur les blogs qui prodiguent des conseils aux futures mamans, et qu’il faut ensuite faire le tri dans tout ça, mais j’avais à mon tour envie d’apporter ma petite pierre à l’édifice en vous donnant des conseils liés à ma propre expérience.

Alors voilà les premiers conseils, un peu en vracs, que j’ai donné à mon amie :

Préparer la chambre de bébé

Je pense que c’est un besoin qu’on ressent toutes à un moment de notre grossesse, celui de préparer la chambre de notre petit bout à venir. Je trouve que c’est un vrai bon conseil quand on dit aux mamans et aux papas de bien préparer la chambre avant la naissance.

Pour ma part, ma Coquillette n’a pratiquement pas utilisé sa chambre (on cododote depuis sa naissance).

Certes…. mais, quel bonheur ça a été de chercher l’inspiration, de flanner dans les magasins de bricolage avec mon ventre rond à la recherche de ce rose tout doux que je voulais pour sa chambre. Écumer Pinterest pour trouver toujours plus d’idées, c’est un vrai plaisir que de rêver à cette petite pièce consacrée à notre bébé.

Je n’ai pas eu le temps d’entièrement terminer la décoration de sa chambre. Il faut dire qu’on partait de très très loin ( je vous montrerais un jour) je pensais naïvement que j’aurais tout le temps nécessaire de la terminer pendant les innombrables siestes de bébé, bah oui, ne nous dit on pas qu’un nouveau né dort tout le temps ?

Ah ah, bien naïve j’ai été et à ce jour la décoration de la chambre de Coquillette n’est toujours pas terminée.

Alors mon premier conseil est : faites tout ce qui vous fait envie dans la chambre de bébé avant son arrivée. Prenez plein de photos tant qu’elle est bien rangé parce qu’après et bien … vous verrez 😜

Choisir le faire-part

Deuxième conseil : celui la je l’ai lu chez Picou et je l’ai trouvé vraiment très sensé.

Pensez à votre faire part ( si vous souhaitez en faire un) avant la naissance. Vous avez tout votre temps (si si je vous assure) pendant votre congé maternité pour regarder ce qui ce fait, ce qui vous plait etc… choisissez le tranquillement tant que bébé est au chaud dans votre bidou parce qu’ensuite ça ne sera pas aussi simple de flâner sur les 10 sites de faire-parts que vous aviez repéré et de prendre le temps de comparer votre sélection de 40 modèles. 😂

Lire

Si vous aimez lire des livres sur la maternité (moi j’adore) profitez de votre grossesse. Je me souviens avoir lu beaucoup de livre sur la grossesse et je me réservait les livres sur les différents mouvements éducatifs pour après …

Belle erreur …. c’est beaucoup plus compliqué de lire et de se concentrer avec un nourrisson qui nous appelle à l’aide pratiquement toutes les heures de la journée.

Pourtant certaines lectures sont vraiment précieuses et font du bien quand on se sent dépassé. D’autres, nous confortent dans nos choix où nous rassurent. J’aurais aimé lire plus de choses sur les premiers mois de bébé, sur les difficultés qu’on peut rencontrer et les solutions qu’on peut trouver. Ça m’aurait rassuré de savoir que ce que je vivais était normal et qu’il n’y avait pas de honte à avoir si je me sentais complètement submergée par la situation, que le baby blues n’est pas un mythe et que les pics de croissance existent et qu’ils sont vraiment terribles !

Préparer des munitions

Encore une chose : Ne vous contentez pas de préparer un seul espace à langer avec tout le matériel nécessaire aux soins de bébé. Il me semble judicieux de préparer plusieurs lieux de change et d’avoir un peu de stock partout, surtout au début. Avec l’épuisement des premiers jours et le nombres incalculables de couches à changer, c’est bien agréable d’avoir un petit panier à côté du canapé dans lequel on est vautré confortablement installé pour la tétée et de n’avoir qu’à tendre le bras pour changer la couche.

Je me servais du sac à langer que j’avais rempli de couches, de coton et de liniment et il me suivait partout dans maison.

Bon, je le reconnais volontiers, ce conseil ressemble fort à un conseil de paresseuse mais j’assume 😊

Les premiers temps je n’avais vraiment pas le courage, de monter à l’étage 6 fois par jour pour changer les couches et je ne pouvais décemment pas laisser Coquillette dans ses selles jusqu’au retour de mon sauveur, son papa.

Pour finir cet article un peu fourre tout sur les premiers conseils donnés à mon amie et tant pis si je joue les oiseaux de mauvaise augure… Je lui dirais :

Les premiers jours c’est dur ! Vraiment très dur ! Alors oui, on nous préviens souvent et on pense savoir ce qui nous attend ou alors comme moi, on a une petite voix dans la tête qui nous dit que ça ne doit pas être aussi terrible, qu’on en rêve depuis si longtemps que ça sera forcément merveilleux et puis qu’on sera capable de gérer, que les autres c’est les autres mais que nous on va assurer…

Parce qu’il y a encore de gros tabous sur la maternité et que même en le sachant on a quand même peur, peur d’être jugé, peur que finalement on ne retienne QUE nos moments de faiblesse, peur de ce qu’on pourrait dire une fois le dos tourné… alors quand finalement on assure pas tant que ça, on n’ose pas en parler, on préfère le garder pour soi et ne pas égratigner l’image parfaite de la maman épanouie qui vient de donner la vie et pourtant toutes les mamans devraient pouvoir dire ce qu’elles ressentent vraiment sans crainte.


Après la naissance de Coquillette je me suis sentie malheureuse comme les pierres de ne pas être à la hauteur de mes propres exigences. J’étais exaspéré que tout le monde me dise de profiter, que les premiers jours étaient les plus merveilleux et que ça passait trop vite…

Profiter… c’est sûrement ce qui m’a fait le plus de mal. Je n’arrivais pas du tout à profiter. Mon bébé pleurait sans cesse, dormait très peu, me demandait la tétée quasiment toutes les heures. Je ne profitais pas du tout et je culpabilisais de gâcher ces moments si précieux. Enfin c’est l’impression que j’avais à ce moment-là, c’est ce que je ressentais et plus on me disait de profiter et plus j’étais malheureuse. Le retour à 3 à la maison ne se passait pas du tout comme je l’imaginais.

C’est tellement dur quand toutes nos habitudes bien ancrées, nos routines, nos rituels volent en éclats et il faut quelques jours avant d’arriver à lâcher prise et à accepter que sa vie ne sera plus comme avant. Ajoutez un petit baby blues et des visites incessantes et les premiers jours temps fanstamés avec son nourrisson deviennent un calvaire.

Je me souviens que j’avais hâte que ça passe. Je survivais au jour le jour et avançait un jour après l’autre. Petites victoires après petites victoires.

A ce moment là, j’aurais plutôt aimé qu’on me dise : ne t’inquiète pas, c’est dur au début mais c’est NORMAL et ça va passer. Petit à petit tout va se mettre en place et là tu profiteras. Ça viendra, ne t’inquiète pas.

Alors voilà copine, je sais que tu vas vouloir montrer à la terre entière que tu es heureuse et comblée par ton tout petit bout de toi, que tu vas sourire et ravaler bien des paroles mais sache que si jamais c’est dur que tu as envie de craquer je serais là ! Tu pourras sourire à ta collègue, à Tata Simone et leur dire que touuuut va bien et que c’est merveilleux (et je te souhaite que ça soit vraiment le cas) mais avec moi tu pourras être sincère et laisser tomber le masque, je ne te jugerais pas, je suis passée par là. Tu pourras râler et te plaindre pour t’extasier ensuite sur ce petit être qui te rend dingue mais qui gonfle ton coeur de bonheur parce qu’on devient un peu skisophrene en devenant maman. Sache qu’on en a toutes bavées a un moment ou a un autre mais saches aussi que ça va passer et que très bientôt tu pourras profiter pour de vrai ! Ne culpabilise pas, c’est normal !

Je sais que quand on est enceinte avec des étoiles plein les yeux et des rêves plein la tête on n’a pas forcément envie d’entendre ce genre de discours et alors elle en fera ce qu’elle veut mais au moins dans quelques mois si elle a besoin elle saura que je suis là.

Et vous qu’est-ce que vous auriez aimé entendre ? Un conseil en particulier qui vous a le plus marqué ?

A très bientôt

img_4693

 

Publicités

13 réflexions sur “Conseils pour les futures mamans

  1. Hello Hello copine!!!

    Comme je me retrouve dans tes mots sur les débuts difficiles! Encore maintenant je me demande souvent comment font ces familles nombreuses? ou ces familles dans des situations plus difficiles et précaires que nous (avec des soucis en +) pour arriver? Moi aussi, j’ai senti de la deception car ça ne se passait pas comme je l’avais imaginé, les habitudes du quotidien et la « tranquilité » que nous avions a volé en éclat et mine de rien c’est dut à accepter. J’ai détesté que l’on me dise « oh t’as une petite mine! ou t’as l’air fatiguée! » (ben oui je dors par tranches de quelques heures la nuit et encore, quand j’arrive à me rendormir!) et puis après « bébé fait ses nuits?! » grrrrr Mais c’est vrai que ça passe OUF! mais il y a toujours des remises en question et des petits retours en arrière qu’il faut accepter. Aujourd’hui nous aimerions un 2e enfant et malgré cette forte envie, j’ai quand même peur de repasser par là.

    Aimé par 1 personne

    • C’est vrai que ça doit être d’autant plus difficile quand les débuts sont « différents ». Ah la fameuse question des nuits! Je crois que c’est ce qu’on m’a le plus demandé les 3 premiers mois… 🙄 et puis les petites remarques de la tata Simone qui te dit que machin il a fait ses nuits tout de suite lui ! Euh ok et donc ? Je fais mal les choses c’est ça ? Pas du tout culpabilisant comme remarque. Alors entre ceux qui oublient et ceux qui commencent il y a de quoi se sentir encore plus mal alors que c’est déjà si difficile. Pas de bébé 2 prévu chez nous mais je crois que ça m’effraierait aussi de devoir repasser par la même si j’imagine qu’avec l’expérience c’est peut être un peu moins compliqué .. quoique avec le « grand » à gérer ça doit aussi être quelque chose. 😝

      Aimé par 1 personne

  2. Ton dernier conseil est vraiment important.
    A la naissance de ma première fille je me suis senti tellement seule et démunie. J’avais besoin que l’on me rassure et que l’on me dise que c’est normal. Lire et échanger sur les blogs de mamans m’a beaucoup aidé.
    J’ai une amie qui a accouché il y a peu. A son tour elle est perdue. Elle sait qu’on peut en discuter, qu’elle peut tout me dire. Vider son sac lui fait du bien. Je la rassure, la conseille. C’est important.

    Aimé par 1 personne

    • On est tellement nombreuses à vivre ça et pourtant c’est rare d’en parler ouvertement. Je me rassure beaucoup aussi en lisant les autres blogs de maman parce qu’aujourd’hui encore je doute souvent et ça fait du bien de savoir que d’autres traversent les même moments que nous. Ton amie a de la chance de t’avoir

      J'aime

  3. Jolis conseils! Le dernier me parle bcp. Tout le monde me disait « profite » ou « repose toi », j’en pouvais plus…alors qu’une seule personne proche a su me dire ces mots « ne t’inquiète pas oui c’est dur et normal mais ça va passer ». J’en pouvais plus je culpabilisais, me noyais dans cette routine infernale, me sentais horriblement seule…(et les gens oublient!!)…le livre « bebe dis moi qui tu es » est top pour comprendre les 3 premiers mois d’un nouveau-né justement. Oui la nouvelle maman (et le papa) est nulle et incompétente et C’est NORMAL ! On le dit trop peu…j’ai desteste cette pression qu’on nous met (qu’on se met), les suites de couche ultra douloureuses, la déception d’un accouchement qui s’est pas passé « comme prévu » (quoi la cesarienne ça existe?!), l’allaitement ultra difficile, foiré et laborieux (et personne qui ne comprenait mon fort désir de rattraper les choses), les visites (incessantes) chez toi car un nouveau-né (moins d’un mois) c’est super attrayant, visites où t’en peux plus, les cheveux pas lavés, la gêne de sortir tes nibards, l’appart rangé vite fait…bref. Les conseils que je donne aux femmes enceintes portent plus sur l’accouchement mais voici en substance les miens pour l’après! Pour le faire-part, je l’avais choisi avant et j’ai eu raison! Car en effet on n’a pas le temps apres…je conseille aussi de cuisiner bcp en amont et direction congel (ou acheter des plats Picard) car ensuite réchauffer ne serait-ce que des poissons panés relève d’un exploit 😂 — et de limiter les visites! J’ai aussi lu que c’était bien de préparer tous les courriers admin (caf, etc) pour perdre moins de temps apres.

    Aimé par 1 personne

    • C’est tout à fait ça ! Mon dieu que j’ai appréhendé les visites le premier mois. J’ai trouvé ça touchant que tant de monde veuille souhaiter la bienvenue à notre petite merveille mais que c’était dur. On aspire qu’à être tranquille pour pouvoir gérer à son rythme et ne pas montrer qu’on est complètement dépassé… et puis la pudeur aussi de ne pas vouloir allaiter devant les amis ou de ne pas avoir envie de se montrer les cheveux en bataille et en pyjama. Et c’est tellement vrai quand tu dis que les gens oublient…. c’est super culpabilisant mais en creusant un peu, ça remonte souvent à la surface. Pas mal ton conseil pour les papiers, c’est mon mari qui a tout gérer mais je vais le dire à mon amie, ça peut lui servir. Pour les plats préparer on avait fait ça aussi, c’est vrai que les repas après la maternité sont épiques 😂.

      Aimé par 1 personne

  4. Ah, comme les autres, je me sens très concernée par ton dernier conseil que j’aurais aimé avoir entendu avant! Quand on galère à devenir maman, je pense qu’on se croit plus préparée, depuis le temps qu’on y pense à ce bébé! Mais non, apres la naissance, on devient une maman comme les autres et la désillusion pique pas mal! Je me suis sentie nulle, submergée et épuisée moralement. Pourtant que je n’allaitais pas! Mais bébé RGO, siestes de 15 minutes maximum, deux par jour et basta. Des pleurs, des repas difficiles, un quotidien infiniement plus difficile qu’auparavant, on a tellement tort de taire cette réalité! Alors, oui, le nourrisson ne le reste pas longtemps, il faut en profiter. Mais, non, les débuts ne sont pas faciles! Moi aussi j’ai envie d’un deuxième mais peur de revivre ça.

    Aimé par 1 personne

    • C’est exactement ça ! Après 5 ans d’attente j’étais sure que j’étais prête et que les épreuves endurées avec la pma me permettraient de vivre sereinement les premières jours… ah ah ! Comme tu dis, on devient une maman comme les autres d’un seul coup et quelle claque ! Et j’avais d’autant plus l’impression de devoir assurer sans avoir le droit de me plaindre après tout ce qu’on avait fait pour l’avoir ce bébé. Pas de bébé 2 prévu chez nous mais c’est vrai que j’appréhenderai aussi de revivre ça avec en plus « le grand » à gérer

      J'aime

  5. Très chouette article! Ravie que l’idée du faire part à l’avance t’ait servi, je crois que l’idée de mettre des paniers avec des changes à différents endroits est super bonne. Et surtout, le plus important est ta partie finale…il y a forcément des découvertes, des désillusions au milieu des joies. Et parfois la joie est plus longue à venir qu’on ne l’avait prévu. Et il ne faut pas hésiter à parler de ce qui ne va pas! La maternité est un chemin semé d’embuches et ce n’est pas si facile tous les jours. Il ne faut pas oublier que ça ne l’est pour personne!

    Aimé par 1 personne

  6. Super article ☀️ ! J’ai bien aimé tes photos 😉.
    Tu aimes le rose non ? Vu la chambre que tu as composé à ta princesse et le rose de ton blog 🤗.
    Le conseil que j’aurais aimé c’est celui d’avoir plusieurs lieux de change, c’est tellement plus pratique que de faire des allers et retours dans la maison !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s